Photo credit : Pierre-Emmanuel Testard

Aujourd’hui on a rencontré Scarlette, la co-fondatrice des incontournables préparations de pains et gâteaux bio, que vous connaissez sous le nom de Marlette ! Elle nous fait quelques confidences sur sa vie, ses goûts et sa vision de l’entreprenariat.

 

Le portrait

Ton parcours avant Marlette en quelques mots, ça donne quoi ?

J’ai grandi à l’Île de ré jusqu’à mes 15 ans puis j’ai déménagé à Bordeaux pour faire un lycée sport/études, puis mes études en hôtellerie internationale. Comme beaucoup de jeunes, je suis ensuite partie un an en Australie où j’ai découvert l’univers des coffee-shops et suivi une formation de barista à Sydney.

 

Comment, avec ta sœur Margot, vous est venue l’idée de créer Marlette ?

Nous avons une famille d’entrepreneurs dans le milieu de la voile, et nos parents nous ont toujours donné envie d’entreprendre à notre tour dans le domaine qui nous passionnait. Margot étant ingénieure en agronomie et nous sommes toutes les deux fans de cuisine. On a réalisé qu’en France, il n’y avait pas grand-chose pour les gens qui voulaient cuisiner sain et bio et qu’il n’y avait aucun produit pour faire des gâteaux avec des ingrédients naturels et bons. Ce marché était très industriel alors nous avons réalisé qu’il y avait une place à se faire. Lorsqu’elle travaillait, Margot a découvert que la Charente disposait d’une grande richesse céréalière… Nous voulions toutes les deux nous lancer, c’est comme cela que Marlette est née !

 

 

Pas trop dur de travailler en famille ?!

Pas du tout ! Toute notre famille est très impliquée, notre papa est un grand bricoleur, il fabrique tous nos stands et notre maman a réalisé nos tabliers et tous les coussins qui se trouvent dans nos cafés ! Le fait de s’être lancées entre sœurs est ce qui fait notre force. Chacune apporte des compétences, on est complémentaires et c’est le plus important dans un binôme.

 

Quel a été l’élément déclencheur qui vous a fait sauter le pas ?

L’envie mutuelle d’entreprendre !

 

Une petite anecdote croustillante à nous raconter sur vos débuts d’entrepreneuses ?

Comme on n’avait pas d’argent pour démarrer, on a d’abord investi dans une bétonnière à la place d’une mélangeuse industrielle. On a rempli 50 000 paquets avec des entonnoirs, à la petite cuillère (et avec nos charlottes sur la tête !). On manquait aussi d’un comité de relecture pour nos packagings, on a donc envoyé en impression 50 000 paquets avec pleins de fautes d’orthographe comme « sucre de conne » au lieu de « sucre de canne »…

 

 



Qu’est-ce qui a été le plus dur dans vos débuts ?

Le plus dur n’était pas forcément au début mais plutôt par la suite quand on a commencé à grandir. On passait des heures et des heures à l’atelier, avec beaucoup de système D… LE challenge était d’arriver à vendre et de convaincre les clients d’acheter un produit qu’ils n’ont pas l’habitude de consommer. C’est pour cela qu’on a misé sur plein de dégustations !

 

Le conseil que tu donnerais à tous ceux qui ont un projet en tête mais n’osent pas se lancer ?

Ne pas croire que tout a été inventé ! Chez Marlette par exemple, nous avons repositionné un concept qui existait déjà depuis 40 ans, en le rendant plus premium et sexy !

 

Concrètement, ça ressemble à quoi une journée type ?

J’ai la chance d’habiter rue des Martyrs, mes journées débutent donc très souvent par un saut au café, avec un bon capuccino. Chaque journée est différente, je peux passer un jour entier au bureau, l’autre au café, en cuisine, en service ou à la plonge !

 

Comment décrirais-tu l’ambiance que l’on retrouve dans vos cafés ?

Chez Marlette on retrouve des copains qui discutent, des groupes de potes autour d’un brunch le week-end, des freelances qui viennent travailler toute la journée avec une part de gâteau et un bon café, des futures mamans qui prennent leur temps, des rendez-vous pros, beaucoup de touristes… C’est une ambiance assez effervescente !

 
 
 

 

TAC-O-TAC de Scarlette

Ta couleur préférée ?

Vert

Le mot dont tu es toujours obligée de chercher l’orthographe ?

Gaufre ou gauffre ?

Où rêverais-tu voir tes préparations de gâteaux exposées ?

Dans notre propre café à l’Île de Ré, ou bien à NYC !

Ton QG bar/restau à l’ile de Ré ?

Chez Taxi Brousse

Un adjectif pour décrire l’île de Ré ?

Chill

Si on s’invite chez toi ce soir, tu nous cuisines quoi ?

Un saumon à l’unilatéral badigeonné d’une sauce miso

Le meilleur moment de ta journée ?

Le café du matin en terrasse

La première chose que tu fais en te levant ?

Aller chez Marlette

Bain ou douche ?

Douche

Ton QG à Paris ?

Huitres et vin blanc Chez Juste, rue Lafayette

Les œufs tu les préfères comment ?

A la coque

Le rituel du dimanche ?

Le marché de la rue des Martyrs, prévoir d’aller au musée, mais ne pas y aller, chiller

Si tu pouvais créer une préparation de n’importe quel plat demain, lequel serait-il ?

Le hachis parmentier

Qui rêverais-tu de voir entrer dans un café Marlette ?

Bob Dylan

Si on t’offrait un brunch dans n’importe quel endroit, lequel choisirais-tu ?

Chez Keïli, quand elle aura ouvert son premier restaurant !!

Le pays que tu aimerais visiter ?

La Grèce

Cookie croustillant ou moelleux ?

Moelleux

Tu ne peux pas vivre sans… ?

Pastis 😉

 

Le QCM de Scarlette

Si tu devais écrire ton rire, ce serait plutôt :

☐ Hihihi

☐ Hohoho

 Mwahahahah

Si tu étais un superhéros, ton super pouvoir rêvé ce serait de ?

☐ Arrêter le temps

 Pouvoir prendre l’apparence de n’importe qui

☐ Pouvoir changer l’eau en chocolat

Qu’est-ce qui te manque le plus ?

☐ MSN

 Les minikeums

☐ Ton Skyblog

PAS DE MOT – JUSTE UN GATEAU !

Quel gâteau ou pâtisserie il te faut quand….

Il fait froid dehors :

Tu as une peine d’amour :

A tout moment :

Pour la pause goûter :

Découvrir les coulisses de Marlette a émoustillé tes papilles ? Bonne nouvelle !

8 préparations bio sont à gagner pour toutes les commandes passées sur notre e-shop jusqu’au 25 septembre ! A vous les cakes et les brunchs parfaits 😉 





Dans la même catégorie