C’est au tour de la somptueuse Jenna Haugmard de nous faire part de toutes ses anecdotes ! La maman de la tablette « Le Baiser » nous raconte TOUT, absolument TOUT et c’est très drôle 🙂

 

Le portrait

 

Ton parcours ?

J’ai fait un bac littéraire arts plastiques & audio visuel à Nantes suivit d’une mise à niveau arts appliqués sur les terres des aigles du Puy du fou en Vendée, puis je suis montée à la capitale pour intégrer l’école Duperré et deux ans plus tard l’école Estienne. Enfin comme je n’y connaissais rien en internet je me suis dit que ça serait bien de faire un master en web à la Sorbonne. Après cela mes parents m’ont dit qu’il allait peut être falloir commencer à bosser. Il y avait de la lumière et des têtes de cerfs à l’agence Leg, alors je suis rentrée. C’est là que j’ai commencé à faire de la pub sans m’en rendre compte, au coté de Christophe Dru, un mec super balèze en illustration. Un an après je suis parti chez DDB Paris pour assister Jean-François Boucher et Jessica Gérard Huet, deux amoureux du dessins qui venaient de gagner tout un tas de prix grâce à la sublime campagne Nova. J’ai toujours beaucoup dessiné à coté de la publicité, d’abord pour moi et au fur à mesure pour des marques et des magazines.

 

Ton style ?

Je ne sais pas du tout, je dirais assez naïf et coloré. Je n’ai pas énormément progressé depuis le CM2 où j’ai appris à bien colorier et à accorder les couleurs les unes avec les autres. J’espère juste qu’on ne se dit pas que c’est girly. Ça me briserait le coeur. Ce qui est d’ailleurs une pensée très girly.

Tes inspis ?

Je lis beaucoup de roman graphique et j’essaie de passer une tête dans les expos d’illustrations aussi régulièrement que possible. Soit pour voir les copains, soit pour boire. Souvent pour faire les deux. En ce moment j’ai envie de faire du pastel, du crayon de couleur et du feutre à la Simon Roussin. Cet été j’ai eu le temps de relire « David Boring » de Clowes, classique parmi les classiques, toujours aussi captivant et j’ai enfin lu « l’été Diabolik » qu’on m’a offert il y a presque un an, le traité graphique rend hommage aux dessins des années 60.

 

Ton oeuvre dont tu es la plus fière ?

En toute sincérité, je crois que c’est le baiser de Jeanne & Serge, parce que ce n’était pas prévu et que j’ai pris du plaisir à le gribouiller sans contrainte. C’est un couple iconique qui me fascine.

 

 

Comment l’aventure LCDF x Jenna Haugmard a commencé ?

Après l’exposition « Pâques pour les yeux » au profit d’une association à la galerie Sergeant Paper, Le chocolat des français m’a gentiment proposé d’éditer la tablette du baiser qui avait beaucoup plu. J’ai immédiatement accepté et j’ai été ravie de la voir au bon marché ou chez Colette quelques mois plus tard.

 

Tes projets en cours ou de nouveau projets pour la rentrée ?

J’ai pleins de projets en cours, mais qu’ils soient publicitaire ou perso, ils tournent tous autour de l’illustration et de l’édition. J’ai la chance de collaborer depuis quelques mois avec Ugo Gattoni, dont j’admire le travail depuis longtemps. C’est pour ce genre d’opportunité que j’aime tant mon métier de directeur artistique. Je ne peux pas vraiment en dire plus, mais j’ai hâte de voir tout cela prendre forme.




LE TAC-O-TAC DE JENNA

 

A qui tu ne donnerais même pas un carré de chocolat ?

Aux frotteurs du métro, particulièrement l’été à Paris.

 

Si tu n’avais pas été dans la pub ton job de rêve serait ?

À 5 ans, je voulais être présentatrice météo, car je pensais qu’elle travaillait trois fois par jours et qu’elle décidait du temps qu’il allait faire ici ou là. Mais au final je pense que je préférais de loin être illustratrice à plein temps dans un atelier remplit de gens super cool.

 

Qu’est ce qui est jaune et qui attend ?

Une banane à un feu rouge.

 

 

Ta couleur préférée ?

Le vert. Vous saviez que c’était la couleur que l’oeil humain percevait le mieux ? Une histoire de chlorophylle comme dirait Jamie. Une histoire de bouffe comme d’hab. En plus ma mère dit que c’est la couleur de l’espoir, donc bon.

 

Le mot dont tu es toujours obligé de chercher l’orthographe ?

Appeler. Je sais qu’il y a une règle, mais je la retiens pas.

 

Où rêverais tu de voir tes illustrations exposées ?

Dans une galerie à Wynwood à Miami, à la villa Getty à Los Angeles, au Guggenheim de New York ou de manière plus réaliste à l’Attrape rêve, à la Slow galerie ou chez Sergent Paper à Paris.

 

Ton QG bar/ restau à Nantes ?

Le Lieu Unique. C’est l’ancienne usine LU tout près de la gare, réhabilitée en restaurant, bar, salle de spectacle, salle d’exposition, librairie et hamam.

Si on s’invite chez toi ce soir, tu nous cuisines quoi ?

Alors j’adore recevoir mais je crois que je n’ai pas hérité des gênes de mon père, qui est cuisinier-pâtissier. Si vous me prévenez à l’avance je peux vous faire de super bonnes galettes de blé noir et des crêpes au sucre en dessert car j’ai une poêle spéciale, super lourde, que je me fade à chaque déménagement, alors autant qu’elle serve.

 

Ton passe-temps préféré ?

Je crois que ce que je préfère faire c’est sortir boire des verres en terrasse avec mes amis quand il fait beau. Mais comme ça fait alcoolique de dire ça, on va dire que j’adore aussi beaucoup dessiner.  J’aime aussi prendre des notes de toutes les petites phrases que les gens disent.

 

Le dernier lien que tu as envoyé à tous tes amis ?

C’est le clip de « Bouli le bonhomme de neige », car c’est le nom d’un bar où nous sommes allé la veille.

 

La dernière actualité qui t’a bien fait marrer ?

Céline Dion x Vogue. Reine de la mode. Je crois que tout est dit.

La dernière fois que tu as consulté ton compte bancaire ?

Je ne consulte mon compte bancaire qu’en début de moi, juste le jour de ma paie. Sinon ça me déprime trop. Ma grand mère disait toujours «  on t’enterra pas avec ton argent ». J’ai toujours pris ça comme un encouragement à dépenser mon argent tant que j’en ai. Du coup je suis toujours à découvert. Merci Mami.

 

Qu’y a-t-il sur ta table de nuit ?

Il y a un tas de vieux Lui que je collectionne, et une boule à neige Hawaii qu’on m’a offert pour mes 30 ans, un carnet dans lequel je note mes rêves ( qui sont très cons la plupart du temps, comme cette nuit où j’étais prisonnière au Marineland d’Antibes, grosse loose ), « la conjuration des imbéciles » de John Kennedy Toole, ma lecture en cours, « L.A Story » et « Courir avec des ciseaux », mes deux romans fétiches que je garde prés de moi et une bouteille d’eau Fidji parce qu’à travers l’eau tu peux voir un décor tropical, ça permet donc de s’hydrater et de voyager en même temps. Malin.

 

Quelle est la gourmandise qui te fait craquer à chaque fois ?

Les M&Ms. Je ne peux pas manger un M&M’s ça n’existe pas. J’ai le même problème avec les cacahouètes.

 

Le meilleur moment de ta journée ?

Le matin tôt. J’ai l’impression que tout est encore possible, que je vais réussir à faire tout ce que j’ai prévu. C’est comme au début d’un film, juste avant que débarquent les évènements perturbateurs, et les péripéties.

 

 

Soirée en tête à tête avec Donald Trump, tu fais quoi ?

Je crois que je lui parle de ce problème de pantone orange sur son visage. Peut être qu’il pourra l’entendre et opter pour une base de teint un ton plus claire. Parce que de toute évidence lui parler des problèmes d’immigration et d’écologie c’est peine perdue.

 

La vidéo que tu as regardée beaucoup trop de fois ?

Le clip de Pacific Sound 3003 – Paradis de rubis. Le mec est magique. Je vous invite à découvrir son univers.

La chose que tu as fait semblant de savoir avant d’aller vérifier sur le wikipédia ?

Les paroles de « Bullet with butterfly wings » de Smashing Pumpkins.

 

La phrase la plus absurde que tu as tapé sur google ?

Robin des bois zoophilie.

 

Le meilleur conseil qu’on t’ai donné ?

C’est un conseil de ma mère qui m’a donné : « si tu veux être heureuse, il faut être riche et pour être riche il faut travailler à l’école. » Bon je ne suis toujours pas riche, mais comme dirait Héraclite tout est relatif.

 

Ton alarme de demain matin est réglé sur quelle heure ?

7:00. Normalement dés que le réveil sonne je me lève d’un bond, sauf si je sors ce soir où cela va devenir beaucoup plus compliqué. Tout ira jusqu’au moment où le métro aérien plongera à la station Anvers.

 

La pub que tu rêverais de réaliser ?

En ce moment je travaille pour l’agence de la Biomédecine et ce sujet me passionne. J’aimerais réaliser une pub drôle et intelligente pour promouvoir le don d’organes. Une sorte de Boogie Nights. Que cela se passe dans les années 70, avec l’esthétique de la série Fargo. Que chaque lumière et que chaque cadre soient des tableaux étudiés. Il pourrait y avoir des dialogues entre Kristen Dunst grosse et Tom Hardy maigre par exemple. Cela se déroulerait en Californie. On tournerait pendant six mois, logés au Beverly Hotel. Hans Zimmer ferait la bande originale.

 

Nantes ou Paris ?

Paris. Je crois que je me sens beaucoup plus parisienne aujourd’hui avec les qualités et les défauts que cela comporte, comme m’agacer quand quelqu’un ne marche pas assez vite devant moi ou m’offusquer qu’un magasin ne soit pas ouvert le dimanche.

Qu’est-ce que tu dis quand tu te cognes un orteil ?

Je dis « putin sa mère la pute », ce qui est redondant et vulgaire je le conçois.

 

La première chose que tu fais en te levant ?

Je regarde la météo sur mon iPhone. J’ai une forte addiction à l’application météo. J’en ai d’ailleurs plusieurs.

Vider un puit à la pipette ou super de l’herbe au ciseau ?

Couper de l’herbe au ciseau. Ou encore plus jouissif couper de la pâte à churros au ciseau.

 

Le pays que tu aimerais visiter ?

Le japon, mais je pense qu’il aura un souci au niveau du nombre de souvenirs rapportés chez moi. Étant donné que même leurs packaging de rouleau de papier toilette sont mignons, on irait tout droit vers la catastrophe économique.

Si tu devais voir le tournage de n’importe quel film, lequel choisirais-tu ?

Fight Club, parce que c’est la meilleure période de Brad Pitt et qu’il est torse nu la moitié du film.

 

Quel pouvoir souhaiterais-tu avoir ?

J’aimerais savoir dessiner aussi bien que Bastien Vivés (Last Man est un chef d’oeuvre). Sinon la téléportation c’est chouette, mais faudrait pouvoir emmener des gens et des valises avec soi, car se balader seule et en tong ça doit être frustrant au bout d’un moment.

 

Manger un asticot ou lécher le dos d’un crapaud ?

Clairement lécher le dos d’un crapaud, en espérant qu’il soit hallucinogène.

 

Quel artiste t’inspire le plus ?

Alors ça c’est hyper dur. En peinture ce serait plutôt Gauguin pour les couleurs et Picasso pour l’audace.

 

Quel artiste aurais-tu voulu rencontrer ?

J’aurais bien voulu rencontrer Gainsbourg, parce que le personnage et sa poésie me fascine.

 

Pour croquer la tablette « Le Baiser » de Jenna, cliquez sur cette image ↓

 

 

Le QCM de Jenna

La question qui met mal à l’aise ?

☐ Tu gagnes combien ?

☒ Il est beau mon enfant ?

☐ T’as grossi un peu, non ?

Ta top recette barrette ?

☐ Noir, ganache framboise

☐ Au lait, praliné

☒ Noir, caramel au beurre salé (Nantes. Sisi la famille)

Pendant ton temps libre tu préfères…

☒ Dénicher des nouveaux endroits

☐ Rester sous ta couette

☒ Dessiner

 

Pour montrer tes chefs-d’œuvre tu utilises plutôt ?

☐ Facebook

☒ Instagram

☒ Pinterest

Plutôt ?

☐ MACron

☒ MACbook

☐ BigMAC

Pour dessiner, tu choisis ?

☐ Crayon de papier

☒ Feutre

☐ Gouache

 

L’interview “Pas de bla-bla, juste un crayola »

Ton premier dessin ?

 

Ton dessert chocolaté préféré ?

Dessine-moi une grenouille !

Ton petit gribouilli préféré ?



Pour toi, Paris c’est… ?

 

Instagram Slider

No images found!
Try some other hashtag or username
footer
Le chocolat des Français utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. OK En savoir plus